top of page
Rechercher

Prends bien soin de toi !

« Prends bien soin de toi »


Combien de fois j’ai entendu ce conseil, moi maman d’une enfant vivant avec un handicap ? Ça peut sembler bienveillant, mais comme c’est agaçant ! Peut-être est-ce une manière de dire que l’on sait la charge que ça peut être d’accompagner un enfant vivant avec un handicap ? En effet, où trouver le temps, et d’ailleurs comment ? Pour répondre à quel besoin ? Un café en bonne compagnie, une balade avec une copine ? Y a t-il de la place dans mon agenda pour cela ? Et voilà que je m’en veux de ne pas y arriver !!!



Puis je me dis : « ce n’est pas si grave, en ai-je vraiment besoin ? » Et déjà je me sens mieux. Mais j’ai appris avec le temps qu’il y a des besoins à côté desquels on ne peut pas passer, sous peine de s’oublier, de s’épuiser, comme exercer une activité professionnelle. Mais comment est-ce possible avec les horaires de l’école spécialisée, avec les départs et retours des taxis ? Aucun employeur n’admettra ces horaires ! Et où trouver une maman de jour qui accepte de s’occuper d’un enfant avec handicap ? Et comment travailler avec tous les rendez-vous médicaux ? Les difficultés se transforment en obstacles insurmontables. Et à ne pas satisfaire ses besoins, on vit des émotions désagréables qui peuvent conduire à l’anxiété, à l’agacement, au repli sur soi. Et il n’y a qu’un pas pour en venir à attendre que notre entourage devine ce qui nous manque et nous soulage sans avoir besoin de le demander.

Or, la plupart du temps, on se retrouve frustrée et furieuse que les choses ne se passent pas selon nos envies.


Alors comment puis-je prendre en compte mes besoins sans me sentir débordée ou culpabiliser ?

Avoir des besoins est une chose. Mais si je peux choisir comment les satisfaire, alors je reprends un certain contrôle sur mon agenda. Dès lors, je peux faire droit à mes besoins, et tenter bien des manières de faire des demandes pour obtenir du soutien. Si une stratégie ne fonctionne pas, je peux en essayer d'autres. Et si je n’ai pas d’idée de stratégie, je peux demander de l’aide pour en trouver.

A travers cette injonction : « Prends bien soin de toi », autrement dit « Prends bien soin de tes besoins », je peux aussi entendre un appel à mieux identifier mes besoins et m'ouvrir à un plus large éventail de ressources pour en prendre soin.


Cette manière de voir les choses n’est-elle pas inspirante ? À tout le moins, elle permet de reprendre un peu la main sur mes choix, plutôt que de rester bloquée sur les contraintes, les charges que mon quotidien de proche aidante m'impose. En somme, je peux changer mon regard et me concentrer sur ma part de liberté. Certes, ce n’est pas simple ni confortable. Certains jours je n’en ai pas l’énergie. Mais c’est une intention qui vaut la peine d’être gardée comme une belle opportunité !






47 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page